Accéder au menu

Moustache Football Club, réflexion et analyse sur l'actualité du football.

Sheffield : Welcome to football town !

Sheffield : Welcome to football town !

Si il y'a bien une ville anglaise qui n'a pas su faire la bascule footballistique dans le XXIe siècle, c'est bien Sheffield. Ville sidérurgique située dans le Yorkshire (nord de l'Angleterre), la ville compte parmi trois des clubs les plus anciens, dont le Sheffield United, premier club de football au monde. Ce weekend se tient le « steel city derby », littéralement le « derby de la ville de l'acier » qui oppose le Sheffield FC au Sheffield Wednesday. L'occasion de revenir sur chacun de ces clubs qui ont marqué l'histoire du football à leur manière.

Si il y'a bien une ville anglaise qui n'a pas su faire la bascule footballistique dans le XXIe siècle, c'est bien Sheffield. Ville sidérurgique située dans le Yorkshire (nord de l'Angleterre), la ville compte parmi trois des clubs les plus anciens, dont le Sheffield United, premier club non scolaire. Ce weekend se tient le « steel city derby », littéralement le « derby de la ville de l'acier » qui oppose le Sheffield FC au Sheffield Wednesday. L'occasion de revenir sur chacun d'entre eux qui ont marqué l'histoire du football à leur manière.



"THE UGLIEST TOWN IN THE WORLD"

Se rendre à Sheffield, c'est comme se rendre en Moselle. On sent que l'activité sidérurgique a marqué profondément le paysage et la mémoire collective, celle des habitants mais également des observateurs extérieurs. Dans The Road to Wigan Pier, Georges Orwell y décrit les conditions de travail de la classe ouvrière en 1936 et décrit la ville comme étant la plus moche au monde. Une étiquette qui collera à cette ville martyre, la grande dépression des années 30 l'impactera directement (comme toutes les villes spécialisées dans une activité) et elle fera l'objet de nombreux bombardements par la Luftwaffe lors de la Seconde Guerre Mondiale, sa production d'acier étant un lieu stratégique.

Bref, c'est dans ce décor assez hostile que se trouve trois des clubs qui ont à leur manière marqué l'histoire du football.



LE PLUS ANCIEN : SHEFFIELD FOOTBALL CLUB

Fondé en 1857, le club de Sheffield F.C. est le plus ancien au monde. Bam. Rien que ça. Ce dernier est même l'un de ceux à l'origine de la mise en place des règles du football telles que nous les connaissons aujourd'hui (sur la base du Sheffield rules). Club créé par une majorité d'anciens de la Sheffield Collegiate School, le club est celui qui est à l'origine de la suppression du « hacking » (frapper l'adversaire avec le tibia) et de la création de la F.A. Cup. Sheffield F.C. est d'ailleurs l'un des deux seuls clubs au monde à disposer de l'ordre du mérite de la FIFA (avec le Real Madrid). A l'époque, les règles du football association n'étaient pas harmonisées entre les écoles (et les clubs), les membres du Sheffied F.C. s'affrontaient donc entre eux sur le modèle de la Soule : homme marié face aux célibataires.

Le club n'a malheureusement jamais connu la gloire dû à son statut d'amateur. Le club végète aujourd'hui en Northern Premier League Division One South (8e échelon), dans le Coach and Horses Ground, une enceinte de 2 000 places dans la banlieue sud de Sheffield.

 

Le Pub Coach & Horses qui donna son nom au stade




SHEFFIELD UNITED FOOTBALL CLUB : LE PLUS VIEUX STADE DE FOOTBALL AU MONDE

Première équipe à utiliser le suffixe « United » dans son nom les « Blades » doivent leur surnom à la réputation de Sheffield pour son acier. Le club est fondé en 1889 suite au déménagement de Sheffied Wednesday dans leur nouvelle enceinte. Les propriétaires de Bramall Lane durent donc créer un nouveau club pour ne pas rester sans locataires. Comme son homologue cité précedemment, l'histoire de Sheffied United FC ne restera pas dans les annales du foot britannique. Après avoir connu des heures de gloire avant les années 1930 (champion d'Angleterre en 1897, vainqueur de la FA Cup en 1899, 1902, 1915 et 1925), le club disparu dans les divisions inférieurs jusqu'en 1992 avant de redescendre aussitôt.

Sheffield United brille surtout par son stade, le Bramall Lane, plus vieux stade du monde. D'abord consacré au cricket en 1854, le stade qui a hebergé l'ennemi et voisin Sheffield Wednesday avant de devenir l'antre des Blades, a pu accueillir jusqu'à 60 000 spectateurs, comme en 1936, lorsque Sheffield United reçu Leeds United pour un anodin match de FA Cup. Le stade a depuis connu de nombreuses modifications dont la dernière que vous pouvez voir sur cette vidéo :


 



 

Pas mal pour une simple équipe de troisième division non ?




SHEFFIELD WEDNESDAY : LE DRAME DE HILLSBOROUGH

Club le plus populaire de la ville, les « Hiboux » (Owls, dû au nom du quartier dans lequel le stade est implanté, Owlerton) sont également le quatrième club le plus ancien d'Angleterre. Il est également le seul club à posséder un jour au sein de son nom, sobriquet qu'il doit à l'équipe de cricket dont elle est originaire et qui jouait le mercredi. Il est le club de la ville qui possède l'histoire moderne la plus brillante, quoiqu'aujourd'hui ils se retrouvent au même étage que les Blades. Cependant, dans les années 80 et 90, les Owls étaient une équipe compétitive en Premier League. Patrick Blondeau, les Italiens Carboni et Di Canio y ont séjourné. Parmi ses anciennes gloires, le passage de Waddle est le plus remarqué, Débarqué de Marseille en 1992, il emmènera les Owls à deux finales de FA Cup et sera élu meilleur joueur du championnat en 1994.

Mais à l'instar de son rival, Sheffield Wednesday restera dans les annales du football anglais pour son stade, Hillsborough. Le 15 avril 1989, le stade accueille la demi-finale de FA Cup entre Nottingham Forrest et Liverpool FC. Malheureusement, dû aux manques d'effectifs policiers et de contrôles à l'entrée, le Stade devint rapidement un piège mortel pour des milliers de supporters. 96 y trouvèrent la mort, plus de 800 blessés furent dénombrés. Suite à cette catastrophe, les autorités ordonnèrent la réalisation d'un rapport, rédigé en un mois par Lord Taylor. Ce «rapport Taylor» changea d'une certaine manière la face du football britannique, gangrené par les problèmes de hooliganisme (la tragédie du Heysel, l'incendie de Reading en 1985) car il obligea l'ensemble des stades de Premier League à disposer d'un siège par spectateur.

Anecdote macabre : le cousin de Steven Gerrard fut la plus jeune victime de Hillsborough.

 

 

 

        

 

 

Retrouvez également les matchs les plus chauds de ce Steel City Derby [ici]



 

 
commentez cet article
Chargement
Le drame d'Hillsborough, c'est 96 victimes. Juste pour précision.
Arthur Michel
16 Octobre 2011
Merci, je corrige :)
Je découvre le site à l'instant, et c'est un plaisir! Ca fait du bien d'entendre parler d'autre chose que du Big Four de temps en temps!
"le club disparu dans les divisions inférieurs jusqu'en 1992 avant de redescendre aussitôt"
Contresens non ?

Excellente initiative de mettre en lumière ces clubs injustement méconnus !
roberto cabanastonvilla
26 Octobre 2011
NORTHEN-SOUTH LEAGUE (2e division de la northen league, level 8 de la pyramide)

bonne nouvelle !

1-Sheffield FC 28
2-Ilkeston 27
3-Stamford 25
4-Sutton Coldfie? 24
5-Lincoln United 24
6-Carlton Town 21
7-Hucknall Town 21
8-Grantham Town 20

(le premier monte direct, les places 2 à 5 sont barragistes, 2 matchs en moins pour stamford, carlton, hucknail et grantham ; 1 match en moins pour sutton)
Hompsois
14 Février 2012
Pour avoir suivis dernièrement les résultats du Sheffield FC (The Club), ils ne sont plus 1e mais restent classés dans les 3 premières places il me semble donc ils restent baragistes.

J'avoue que si j'avais de l'argent à revendre je pense que je l'investirai dans ce club. Ca serait quand même une belle histoire que le plus vieux club au monde soit l'un des meilleurs.