Accéder au menu

Moustache Football Club, réflexion et analyse sur l'actualité du football.

Test de FIFA 12 : Un FIFA 11.2 ?

Test de FIFA 12 : Un FIFA 11.2 ?

L'arrivée d'un nouveau FIFA est attendue avec fébrilité tous les ans. Peu d'informations filtrent jusque dans les derniers mois où pro-PES et pro-FIFA se battent pour savoir laquelle des deux galettes est la meilleure. Une spécificité du monde vidéo-ludique qui n'est pas sans rappeler les luttes entre supporters lorsqu'il s'agit de débattre qui de l'OM ou du PSG propose le jeu le plus léché. Cette année, on nous promettait la révolution. On aura finalement droit à davantage de frustration.

L'arrivée d'un nouveau FIFA est attendue avec fébrilité tous les ans. Peu d'informations filtrent jusque dans les derniers mois où pro-PES et pro-FIFA se battent pour savoir laquelle des deux galettes est la meilleure. Une spécificité du monde vidéo-ludique qui n'est pas sans rappeler les luttes entre supporters lorsqu'il s'agit de débattre qui de l'OM ou du PSG propose le jeu le plus léché. Cette année, on nous promettait la révolution. On aura finalement droit à davantage de frustration.

Il faut dire qu'au Moustache Football Club, on pense posséder une certaine légitimité en matière de jeux vidéos de football. Kick Off , Nintendo World Cup, Goal, Eric Cantona, Super Soccer, une bonne demi-douzaine de FIFA et d'ISS / PES sont passés entre nos mains, pour notre plus grande joie (FIFA 98, PES 5) ou notre plus grand désarroi, tel que FIFA 11 sorti l'an dernier.

 

Goal ! (1988) de Jaleco. La pelouse en synthétique de Marcel Picot est un vibrant hommage à cette oeuvre vidéoludique

 

La dernière version d'Electronic Arts, sortie dans la précipitation afin de contrer son unique rival, PES 11 de Konami donnait l'impression d'un jeu fini à la pisse et truffé de bugs qui ont fait rager plus d'un d'entre nous. La firme canadienne nous promettait donc une révolution et une refonte complète de son poulain, écoulé l'année dernière à plus de 2,6 millions d'exemplaires.

Après une semaine de test intensif de la part du Moustache Football Club, voici donc le verdict. Certainement très différent des copier / coller des dossiers de presse que peuvent vous offrir les sites de jeux vidéos.



MOTEUR PHYSIQUE : LE CARMAGEDDON DU BALLON ROND

Principale innovation, la refonte totale du moteur physique du jeu, nommé Player Impact Engine. Fini les jambes qui s'entremêlent comme un premier samedi soir du mois sur Canal +. Chaque contact de deux adversaires est parfaitement rendu. Par exemple, lorsque vous toucherez un joueur dans sa course, son pied ira taper son autre jambe et le fera chuter, tel un vulgaire Ravanelli dans la surface de réparation. On prend donc un malin plaisir à jouer les Nigel De Jong et à aller briser du tibia, chaque « impact » sera différent, qui plus est lorsque l'arbitre se montre plus laxiste que dans la version précédente. Les blessures sont également mieux gérées. Un tacle violent conduira probablement à une blessure grave et à de nombreux mois d'indisponibilité.

Le mauvais point de ce nouveau moteur physique, c'est l'incohérence de certaines séquences. En multipliant les points de contact sur les joueurs, on se retrouve avec des scènes surréalistes où vos joueurs tombent puis rebondissent, cas particulièrement fréquent lorsque vous chutez sur un adversaire déjà au sol. Les joueurs se déplient brusquement, telles des tapettes à souris (©Loulou Nicollin, 2009).

 

 

      

Ne réglez pas votre téléviseur, vous n'êtes pas à un match d'entrainement de la Squadra Azzurra

 

Les acteurs sont également plus lourds, l'inertie est donc mieux rendue. Il est plus facile de s'arrêter, d’accélérer, de crocheter, sans pour autant enclencher un geste technique avec votre touche R3 (pour ceux qui jouent sur la console de Sony).




TACTIQUE ET STRATEGIE : FC BARCELONE A TOUS LES ETAGES

Deuxième innovation, la stratégie défensive, soit disant revue et corrigée. Vous défendez donc avec quatre touches, l'une pour effectuer un tacle, une seconde pour un tacle glissé, une troisième qui envoie un coéquipier effectuer le pressing et enfin, une touche qui vous permet de rester à distance du porteur du ballon.

En somme, Electronic Arts a « divisé » une touche en deux : FIFA 11 permettait en appuyant sur une touche d'effectuer le pressing avec son joueur et lorsque celui-ci était à proximité, d'effectuer automatiquement un tacle. Ici, il faudra donc se rendre sur un joueur, appuyer sur la touche permettant de le « locker » et d'appuyer sur la touche tacle, cela au bon moment, sous peine de se voir passer grossièrement ou de commettre une faute. C'est donc cela la révolution du jeu d'EA Sports ? Changer les touches de place ? En théorie, l'idée est intéressante et laisse d'autant plus de liberté aux joueurs d'intervenir ou de « contenir » son adversaire...

...mais en pratique, c'est un désastre.

Si vous faites le choix de faire le pressing sur l'attaquant, vous risquez de lui ouvrir une brèche dans laquelle il s'engouffrera pour fusiller votre gardien à moins de 3 mètres. Les dribbles de l'IA sont d'ailleurs les mêmes que dans FIFA 11, votre adversaire avance, puis crochète et repart. Sauf qu'ici, entre la nouvelle inertie de votre défenseur et le tacle classique qui ressemble plus à un demi-tacle glissé, vous risquez fortement de vous retrouvez avec 5 mètres de retard...

Soit. On se dit qu'à l'instar du football pratiqué sur de vraies pelouses, il est donc plus sage de contenir la phase offensive de son adversaire. Le jeu se transforme alors en attaque / défense où votre adversaire fait tourné, en attendant de trouver une solution, cette séquence digne d'un match de handball pouvant durer une bonne minute ! On comprend alors que EA Sports est fortement inspiré par les phases de jeu du FC Barcelone, capable de monopoliser le ballon, de faire tourner avant de trouver la faille la plus infime au sein de votre forteresse. Malheureusement, peu d'équipes peuvent se vanter de jouer à la manière des Catalans, ce que EA ne semble pas avoir saisi...
 

          

Ci-joint, une photo de votre nouvelle tactique défensive : Faire l'essui-glace de droite à gauche en attendant que l'IA perde le ballon




UNE VOLONTE DE CONCENTRER LES EFFORTS A L'ECHELLE DU JOUEUR ET NON DU JEU EN EQUIPE ?

Déjà mis en place lors de l'édition 2010, le « pro virtuel » permet de créer son joueur de toute part et le faire progresser selon ses actions de jeu et son expérience. On sent alors que le système de défense critiqué ci-dessus fait la part belle à ce jeu qui se concentre sur un seul joueur. Une volonté de FIFA de privilégier les aficionados du jeu en ligne à 11 contre 11 et le mode « pro virtuel » ? C'est l'impression que nous a laissé cette version. Il apparaît très difficile de gérer une défense, cela même alors que vous êtes censés gérer un maximum de paramètres de votre équipe et que celle contrôlée par l'IA se prend pour Messi et consorts...

Partisan du jeu de foot face à un ami ou aux longues heures en mode carrière, nous sommes finalement peu intéressé par le mode « pro virtuel » et le jeu en ligne, où vous risquez de tomber face au FC Barcelone ou Manchester United dans la grande majorité des cas. Les « hardcore gamers » à l'ancienne que nous sommes se sentent donc lésés.

Le mode carrière justement. On peut féliciter FIFA de l'avoir un peu travaillé cette année. La gestion de votre équipe est bien plus présente. Les jauges forme / moral font leurs apparitions, les laissés pour compte n'hésitent pas à se plaindre du manque de temps de jeu et il vous est possible également de mettre en place un centre de formation où vos paris sur l'avenir évolueront dès l'âge de 14 ans.

Les fenêtres de transfert ont également été revues, il vous est possible de mettre une transaction en attente, selon l'évolution de votre effectif déjà en place. Les dernières heures du mercato sont également plus intenses. Un fil d'actualités permet également de prendre connaissance des derniers transferts, de vos interventions auprès de la presse, des entraîneurs qui se plaignent de l'arbitrage, réclamant la vidéo ou d'un pays du golfe s’intéressant au rachat d'une équipe ! Ça ne sert à rien mais ces clins d’œil profitent à l'immersion. On regrettera encore que le calendrier des rencontres ne soit pas plus réaliste, il n'est pas rare d'avoir 5 matchs de retard sur votre concurrent direct. Ah oui, on pestera également sur le fait de ne plus pouvoir régler la météo en avant-match. En championnat d’Écosse, préparez-vous à jouer tous vos matchs sous la pluie ou la neige.



EA FOOTBALL CLUB : LE RESEAU SOCIAL VERSION JEU VIDEO

Nouveauté sympathique de cette version, c'est le réseau social EA Sports Football Club. Il permet de suivre l'actualité FIFA 12 de vos amis sur le PSN ou le Xbox Live, suivant un fil d'actualités qui indique vos résultats, si vous avez enregistré une vidéo, etc. etc. et intègre un classement de votre réseau, histoire de voir qui est le plus doué de vos proches. A côté de cela, FIFA 12 vous permet de rejouer les matchs marquants du weekend, le 8-2 de Manchester face à Arsenal ou Bordeaux-Montpellier afin de changer le cours de l'histoire. Enfin, chaque point d'expérience accumulé est capitalisé dans un classement en ligne de votre équipe favorite. Chaque semaine, le classement est remis à zéro et rétrograde les équipes dont les supporters ont été les moins bons. Un plus qui ne changera rien à votre manière de jouer mais qui a le mérite d'utiliser l'importance de la communauté de joueurs intelligemment.

 


Super réaliste tout de même cette nouvelle version...

 

 

 

FIFA 11.2 ?

Au final, mise à part les deux évolutions majeures citées plus haut, on retrouve un jeu que l'on connaît déjà, avec ces points forts et ses défauts. On citera à sa décharge une rapidité retrouvée dans des menus toujours aussi kitsch, deux nouveaux stades seulement et des commentaires similaires, bref, on est en terrain connu. On reprochera principalement à cette version de faire la part belle au mode « pro virtuel » ou « onze contre onze » en ligne. Paradoxalement, EA Sports complexifie son jeu, le rend de plus en plus paramétrable, au détriment de l'accessibilité. Des paramètres de jeu (fréquence de tacle, de montée des arrières etc etc) qui apparaissent plus comme un cache-misère pour masquer les errances de l'IA...C'est bien dommage car plus les versions passent et plus l'impression de voir FIFA stagner persiste.

Mais à défaut de concurrence, la firme canadienne pourra toujours se permettre annuellement de menues retouches sur sa création qu'elle appellera révolution.



 

 
commentez cet article
Chargement
Rafael Wunderbar
07 Octobre 2011
Ca change du test honteusement pro FIFA de jv.com par exemple, avec ce vendu de Rivadrôle qui recopie fidèlement le "test" fourni par EA tandis qu'il chie allègrement sur PES, sans bien sur y avoir joué suffisemment pour donner un avis un tant soi peu crédible.

Donc merci Moustache, même si j'ai déja PES, ca fait plaisir de voir un peu d'objectivité.
Super test! Quand je vois d'autre tests de soit disant amateur de foot disant que FIFA est la meilleure simulation de foot, j'ai eu peur.

Je n'ai testé que le FIFA11 mais j'avais déjà été déçu par les paramètres que vous citez. Le mode Ligue master de PES reste pour moi bien au dessus et permet de vraiment passer des heures sur le jeu.

Mention + pour le "hard core gamer" de jeu de foot dans lequel je me retrouve amicalement.

Merci pour tous vos articles, continuez.
Ian Tiriac
08 Octobre 2011
Il semblerait que vous ayez raté l'essentiel quand même. Tout ce test est basé sur l'optique du jeu contre l'IA. A présent les jeux de foot c'est surtout pour jouer contre de l'humain et c'est évidemment comme cela qu'il est plus fun, et essentiellement sous ce biais là qu'il doit être jugé, et c'est principalement pour cet aspect qu'il est programmé.

Vous auriez quand même dû explorer toutes les possibilités de ce jeu avant de le juger.

Quand je vois que vous reprochez ne pouvoir jouer en ligne que contre le Barça, j'ai du mal ... Vous ne savez peut-être pas mais les options en lignes trient en fonction du niveau de votre adverse. Si vous prenez Sochaux, vous jouerez probablement contre Saragosse ou Bologne. Arrêtez de jouer avec le Real et vous verrez.

Et enfin, si vous ne voyez pas la différence entre FIFA 11 et son pressing à deux tout terrain (croix-carré sur PS3) qui rendait la construction au milieu impossible, et cet opus qu'il laisse libre court à la construction lente et patiente, aussi bien qu'au kick and rush selon les envies, c'est que vous avez décidément pas encore passé assez de temps derrière la manette.
J'apprécie vraiment votre esprit critique mais ayant goûter aux derniers PES et FIFA j'ai du mal à comprendre votre posture.

Certes le jeu n'est pas parfait ,et la majorité des médias le présente comme une pseudo révolution, mais à mon sens le dernier FIFA ne correspond pas à ce que vous décrivez plus haut et s'affirme comme le jeu de foot ultime pour passer des heures sur sa console.

J'ai rarement pris autant de plaisir sur un jeu de foot !

A quel jeu jouez vous du coup ? Ne me dites pas PES, les trois parties que j'ai faites m'ont définitivement écoeuré de la franchise.japonaise.
Arthur Michel
09 Octobre 2011
@Rafael : cette version me fait un peu pensé à FIFA 97, qui a l'époque était très bien au niveau du moteur physique (inertie, frappe de balle, rendu physique des joueurs) mais totalement frustrant au niveau de la jouabilité.


----
@Ian Tiriac : Oh je les ai testées, les possibilités du jeu. Mais comme je te l'ai indiqué plus haut, je privilégie le jeu face à l'IA ou un adversaire réel qui se trouve sur le même canapé que toi, la faute à une connexion internet assez erratique.
Tu interprètes beaucoup de mes propos à tort. Jamais je ne joue avec le Real comme tu le supposes. Je préfère privilégier les petites équipes pour lesquelles j'ai une certaine affection : Portland, Skt Pauli, Stoke... Rassure-toi je la vois la différence avec FIFA 11 et comme c'est indiqué dans ce test, je trouve que les modif entreprises sont ratées. De plus,je reproche à FIFA de ne pas faire plus d'effort sur le moteur graphique par exemple. Ma copine s'est d'ailleurs demandée tout à l'heure si il s'agissait du 11 ou du 12.

Si tu te fais au nouveau système défensif, tant mieux pour toi, pour ma part je trouve ça totalement injouable face à l'IA au niveau légende. Mais peut être comme tu le supposes, je devrais essayer de prendre le Real, ça serait peut être plus simple.

Tu ne m?enlèveras pas le droit de contester à EA Sports d'avoir privilégié le online et le pro virtuel plutôt que le jeu à l'ancienne :)

---
@Bong : Nan nan, j'ai testé la démo de PES, je l'ai éteint aussitôt. PES a raté son passage à la next gen. Fidèle à PES depuis pas mal de temps, je les avais suivi lors de l'édition PES 2006...avant de retourner sur FIFA en 2007.

Si tu as rarement pris de plaisir sur un jeu de foot, tant mieux pour toi :) Moi il me frustre énormément. Dominer, tirer 3 fois sur les montants et perdre son match 1-0 à la 85 min sur la seule attaque de l'équipe adverse dirigée par l'IA m'enerve au plus haut point. Paradoxalement et malgré sa montagne de personnalisation, FIFA reste très scripté. Une équipe IA que vous dominez durant 85 minutes peut retourner le match en une seule action. Une fois ça va, mais lorsque ça se répète à tous les matchs...
Ce nouveau FIFA est assez étrange au niveau du Gameplay, moi qui aimait beaucoup pressé, on se rend compte que faire le pressing est d'un complexe sans nom... on se fait très vite dépassé par l'adversaire... une grosse phase d'adaptation est à prévoir pour prendre plaisir dans le jeu... recommencer presque à zéro après des années de loyaux services... dure....
Depuis quand un jeu de foot n'est réalisé que pour jouer contre un humain??
Je ne suis pas d'accord, un jeu est jouissif lorsqu'on passe des heures à faire sa 'carrière' tout autant qu'entre potes.
L'IA reste une chose très importantes à développer. Et la seule raison qui me pousse à rester fidèle à PES (malgré la tristesse des derniers...) reste le mode Ligue des Masters, qui reste meilleur que sur FIFA pour l'instant. Et non le mode online pour se mesurer à des mecs que je ne connais pas et où tout dépend d'une bonne connexion...




Gribouille
10 Octobre 2011
Je suis amplement d'accord avec Lady Fitness Grenoble. J'ai pour habitude d'exercer un pressing très très haut sur le terrain, c'est aujourd'hui quasi-impossible contre l'ordinateur en mode "Légende".

Je viens également de faire un match, l'ordinateur s'est approché à deux reprises de ma surface de réparation, à deux reprises je me suis fait éliminer 4 joueurs avant de me faire fusiller. C'est plus que stressant de voir que l'ordinateur peut tout ce qu'il souhaite. On l'impression qu'il effectuera toujours le petit crochet nécessaire pour éliminer son vis-à-vis.

Sinon, les frappes sont mieux gérés dans cette édition. On prend plus de plaisir à frapper de loin. De même, les frappes enroulées (R1 pour la PS3) sont moins efficaces, et c'est tant mieux !

On peut également voir qu'il essayent à tout prix de nous "vendre" leur Ultimate Team. Rien qu'à voir le nombre de trophées/achievment associés, EA souhaite que l'on passe du temps dessus.
GnMontelGrenoble
10 Octobre 2011
J'ai testé l'IA que sur la démo, mais je passe le plus clair de mon temps à jouer en ligne et avec des potes, et de ce point de vue là, c'est assez énorme, le pressing haut que j'effectuait aussi dans les autres FIFA est plus difficile à mettre en place, mais après un temps d'adaptation, en envoyant un joueur au pressing et en bloquant une possibilité de passe avec le joueur que je contrôle, le tout en changeant fréquemment de joueurs selon l'action de l'adversaire, ça devient très énorme, il faut bien anticiper.

Après, j'ai toujours pris moins de plaisir à joueur contre l'IA, mais le mode carrière doit être ympa, bien que je ne m'y collerai pas en légende sous peine de casser ma manette.

Je suis entièrement d'accord, pour la démo en tout cas, et deux-trois matches en version finale, que l'IA est rageante.
Nicolympique
10 Octobre 2011
Ce test présente un avis intéressant, mais qui reste l'avis d'un joueur parmi des millions. Certainement qu'il y aura d'autres joueurs d'accord, de la même manière qu'il y'en aura pour cracher sur cet article.

Globalement je ne suis pas d'accord avec beaucoup de points énoncés et avec le ressenti joueur exprimé ici.

Reprocher à un jeu de next gen d'être trop orienté "jeu en ligne" me sidère. Notre unique envie il y a quelques années était de pouvoir jouer avec ses amis, de se confronter aux autres, et cela encore plus sur un jeu de foot. Personnellement cela fait bien longtemps que je n'ai pas joué seul contre l'IA à un jeu de foot, il est pour moi symbole de convivialité et de compétition. Mais peu importe, sur ce point, cela relève de l'avis personnel.

Dire que les évolutions graphiques sont inexistantes est un mensonge, pour ceux qui en doutent, relancez votre Fifa 11 et comparez les têtes des joueurs... Elles sont criantes de vérité sur Fifa 12, même si il est regrettable de s'apercevoir que seules les "stars" sont modélisées.

Pour ce qui est du Gameplay, je trouve cela dommage de critiquer la difficulté des évolutions proposées. Certes le jeu en est rendu plus difficile à mettre en place, mais c'est vraisemblablement ce que recherchent les fans de jeu de foot depuis des années. D'où l'abandon de beaucoup (dont moi) de PES pour se diriger vers FIFA.

Le jeu tend encore un peu plus cette année vers le réalisme, et comme l'auteur le dit si bien, tout le monde n'est pas le Barça. Dans la réalité comme dans cet épisode, il vous faudra du temps pour devenir une référence et dominer son sujet.

Je ne peux qu'admirer et me réjouir de la vision des concepteurs à ce sujet-là.
Arthur Michel
10 Octobre 2011
Merci de ton avis éclairé Nico, tu es la preuve que l'on ne peut pas être d'accord sans pour autant être rageux. :)
Un ami m'a dit que Rivaol (le testeur de jv.com) était "pro pes".
Il en a déduit que si FIFA était bien noté ce n'était pas à cause d'un lobbying de EA Sports.
Je veux bien le croire. Mais on joue à FIFA depuis sa sortie et je suis en quasi tous points (je n'ai pas testé le mode online) d'accord avec cet article.
Par contre, et c'est pour ça que je poste, je pense que le système de défense de ce 12 est un bon changement. Avant c'était carré croix (j'utilise les touches pes) et on fonçait sur l'adversaire (alors qu'en fait pour les attaquants il suffit de progresser à trois (jeu en triangle) et hop 2 défenseurs éliminés). Maintenant la technique d'un précédent posteur (appel deuxième défenseur et placer son jouer contrôlé sur la probable trajectoire d'une passe) je l'utilise contre un ami et elle fonctionne plutôt bien. Et là, presque miracle, on j'utilise très peu la "nouvelle" touche tacle.

Concernant les phases avec ballons, c'est plus dur (je suis assez bon défenseur mais en ce qui concerne l'attaque c'est mode Barça et contre l'IA c'est quasi impossible de marquer (faut vraiment que je m'entraine aux tirs de loin). En mode légende et en amical (pas de quoi sauter au plafond même si j'étais très fier) j'ai fait FC Barcelone 0-1 OM (moi) avec but à la 85' par Cheyrou alors que la passe de Rémy était destinée à Ayew dans l'aile gauche. Cheyrou s'est engouffré entre Puyol et Alves et j'ai marqué. Au final 85 % de possession et 2 tirs cadrés sur 2. Le jeu comme Barça. C'est soporifique et harassant car sur un match ça va mais sur une carrière...

En ce moment j'ai baissé le niveau en professionnel je crois (4 sur 5). Je teste de marches avec l'OM contre des 4 étoiles puis 4 et demi puis 5. Tant que je ne maitrise pas le jeu offensif et défensif (je ne cherche pas à gagner 5 0 tout le temps) je ne monterai pas de niveau ni commencer un mode carrière.

Message aux hardcore gamers à la recherche de défi et aux joueurs fan de Rooney et Messi, prenez Crewe Alexandra en carrière en d4 anglaise (c'est je crois la troisième plus nulle équipe du jeu) avec toutes les options de carrière les plus dures.
Comme j'ai dit plus haut je dois d'abord maitriser le jeu mais jai essayé cette équipe et je dois dire que le challenge sera dur mais c'est tellement plus jouissif de se battre pour la première place du championnat avec deux ou trois recrues qui ont 70 et tous les autres joueurs de base de l'équipe 65 que de fuser vers des records irréalisables dans le monde réel aujourd'hui (100 % de victoires toutes compétitions confondues) avec un grand club mais aménagé à la sauce meilleurs joueurs du monde à leur poste respectif.

À bon entendeur, salut
Rafael Wunderbar
12 Octobre 2011
Je suis sidéré de voir certains commentaires pour qui, jouer contre l'IA est pas le but.
Sachez déja que, la base d'un jeu vidéo, bien avant le gameplay ou le moteur graphique, c'est l' IA. Donc dire, moi je m'en fous de jouer contre l' IA, je fais des parties avec mes potes, permettez moi de dire que c'est complètement stupide. Que vous jouiez avec un pote ou votre maman, il aura toujours a peu près 20 joueurs controlés par l'IA, et certains ont tendance a l'oublier. La seule différence est le joueur qui contrôle le ballon.
Et si pour vous, les dévoloppeurs se doivent de privilégier le mode online, c'est la aussi complètement stupide. La base d'un jeu et d'y jouer sur une plateforme unique, donc dans la majorité des cas, seul, puis ensuite vers le multijoueur, local et internet. Outre que la plupart des mod online n'ont absolument aucun intérêt, il faut savoir que le jeu online ne représente pas la majorité des joueurs, hé oui tout le monde n'a pas un accès internet ou une connexion assez bonne pour jouer, ou un abonnement Xlive.

Pour ce qui est du graphisme, dire que l'évolution graphique inexistante est un mensonge est aussi stupide lorsqu'on pointe que seules certaines faces de stars ont été modélisées. Modéliser 10 têtes de joueurs en plus, ce n'est pas vraiment une évolution graphique.
Arthur Michel
12 Octobre 2011
Toms, je rejoins ton avis également.

J'ai approfondi la question du Online, notre connexion étant un peu meilleure ces derniers jours. Passer du mode "légende" face à l'IA à "Online" face à des joueurs de l'autre côté de la planète a rendu la chose assez facile. Après 2 montées progressives en Season On line (très bonne idée de cette version au passage), une fois revenu en mode carrière face à l'IA, hop 0-8 dès le premier match.

Comme toi Toms j'ai du revoir mes prétentions à la baisse et revenir en mode 'international" plutôt que légende. ça va déjà un peu mieux.
Je voudrais des avis sur une idée que j'ai eue.

Tout d'abord je dois dire que je n'ai que jv.com comme source et je dois dire qu'après la lecture de ce très bon article ma confiance envers jv.com se perd de plus en plus.

On sait tous qu'on a seulement deux jeux de foot qui tiennent la baraque (Fifa Pes). On sait aussi que Take Two (ou 2K, je crois que c'est la même entreprise) nous sort des jeux autres que sportifs (Borderlands, Red Dead, GTA) qui sont des références dans leur genre, et que 2K Sports nous pond des jeux de sport américains à la limite de la perfection (cf. NBA 2K12).

Alors je me suis dit, Fifa a pris le meilleur tournant next gen, car après des Fifa arcade à 6-3 le match on se retrouve avec des Fifa plus réalistes (et c'est tant mieux !). PES a presque pris le mauvais chemin, seul les scores restent réalistes (et encore).

Donc, je me suis dit, 2K devrait amadouer les développeurs nostalgique de PES 5 et 6 et s'attirer dans leur panier 2 gars de Fifa prêts pour un nouveau challenge.

Je suis persuadé qu'on serait obligé d'hésiter de longues minutes entre FIFA 14 et FIFA 2K14 (oui je n'ai aucune imagination).

Et vous, qu'en pensez-vous ?

Merci d'avance de votre réponse et longue vie au site...
Magnifique test, ah Goal, 1988, La Hollande des moustachus Gullit et Rijkaard, c'était bon tout ça!

Effectivement pour y jouer en réseau depuis septembre, on ne tient pas là le jeu parfait, mais cela suffit pour s'y amuser, et revivre les grands derbys de RDA Dynamo Dresde/Hansa Rostock (petit hommage à Mike Werner, au passage, si vous ne le connaissez pas, tapez son nom sur Google Images!)

Afin notamment de vous adresser un petit clin d'oeil, nous avons pris la liberté de créer le Sporting Club Moustache sur FIFA 12, sorte de dissident sale du MFC. Vous pouvez nous retrouver sur http://www.sc-moustache.fr .

Longue vie à ce site et aux moustaches !!!!