Accéder au menu

Moustache Football Club, réflexion et analyse sur l'actualité du football.

Le journal du Yard : La Lingerie Football League

Le journal du Yard : La Lingerie Football League

A l'instar de la Twingo, la Lingerie Football League nait d'une blague : Celle de la mi-temps du Super Bowl 2004, sur le pay-per-view, en alternative aux traditionnels créneaux publicitaires que les annonceurs s'arrachent. Le succès est tel qu'une ligue a vu le jour l'an dernier...

A l'instar de la Twingo, la Lingerie Football League nait d'une blague : Celle de la mi-temps du Super Bowl 2004, sur le pay-per-view, en alternative aux traditionnels créneaux publicitaires que les annonceurs s'arrachent. Le succès est tel qu'une ligue a vu le jour l'an dernier...

Contrairement au football américain "classique", la Lingerie Football League se joue sur des terrains fermés (type patinoire) de 50 yards (la moitié d'un terrain de football américain), en effectif réduit (7 joueuses de part et d'autre).

L'équipement diffère des mastodontes de la NFL car hormis des protections semblables, les joueuses de la LFL arborent culottes, chaussettes hautes, jarretières et soutien-gorges.

Depuis 2009, il existe donc une ligue qui compte 10 équipes, (5 en conférence est, 5 en conférence ouest).

La LFL porte à débat (et non "la LFL porte des bas" ahah) puisque les associations féministes sont vite montées au créneau (d'où l'expression : "avoir du monde au balcon"). Son fondateur Mitch Mortaza affirme volontiers qu'il s'agit d'un "Disneyland du fan de football américain"  mais les joueuses indiquent quant à elles qu'il s'agit d'un véritable sport qui demande une condition physique sans faille.

Oui, bon, on a compris que vous vous en foutez et que vous attendiez surtout les images :


 



♦ Le site officiel de la ligue



 

 
commentez cet article
Chargement