Accéder au menu

Moustache Football Club, réflexion et analyse sur l'actualité du football.

Réseaux sociaux contre Ligue 1 : 2.0

Réseaux sociaux contre Ligue 1 : 2.0

Véritable manne financière par les foules qu'il attire et l'intérêt qu'il suscite, le football ne peut pas faire l'impasse de l'avènement du web 2.0 et des réseaux sociaux : Comment s'en sortent nos clubs de Ligue 1 ? Le Moustache Football Club se poke la question et tente d'analyser une tendance incontournable du marketing sportif.

Véritable manne financière par les foules qu'il attire et l'intérêt qu'il suscite, le football ne peut pas faire l'impasse de l'avènement du web 2.0 et des réseaux sociaux : Comment s'en sortent nos clubs de Ligue 1 ? Le Moustache Football Club se poke la question et tente d'analyser une tendance incontournable du marketing sportif.



Facebook, l'acte de présence des clubs de Ligue 1

Troisième site en France derrière Google et Microsoft, Facebook compte 27.1 millions d’utilisateurs par mois et 15% d’entre eux consacrent une heure par jour au site communautaire, faisant du bébé de Zuckerberg un mastodonte incontournable, autant pour les Kévin que pour la moindre entreprise. Un phénomène que ne pouvaient pas occulter les clubs de Ligue 1, soucieux de présenter un visage moderne à leurs supporters.


Ainsi, Tous les clubs français hormis L’AS Monaco disposent d’une page officielle facebook. L’Olympique de Marseille se distingue particulièrement en comptant plus d’un million de fans, loin devant le club de la Capitale qui en compte moins de 500 000…Sur le net comme dans les tribunes ou devant la télévision, l’OM reste donc le club le plus populaire de l’hexagone. Le classement par nombre de fans n’apparaît pas très différent de celui du nombre « traditionnel » de sympathisants. On notera toutefois les bonnes positions de Rennes et Toulouse qui payent une communication dynamique sur les réseaux sociaux, plus particulièrement en ce qui concerne la Ville Rose.
 



 


Concernant le contenu, peu d’interactivité sur les fanpages. Les clubs sont avant tout ici pour rediriger vers les sites officiels et les derniers articles rédigés. Certains sont tout de même plus dynamiques, c’est ainsi le cas de  la fan page de l’Olympique de Marseille sur laquelle on retrouve les informations classiques émanant du site mais également des jeux concours ou des informations insolites qui n’auraient pas trouvé leur place au sein du fil d’actualités du site. Pareil au niveau du PSG et dans les autres « grands clubs » qui payent les efforts de présence d’un community manager « qui fait le job ».

Petite déception personnelle concernant la Fan page du Racing Club de Lens le « Soi-disant » « Meilleur Public de France » , 3e en terme d’affluence dans les tribunes n’est que 8e au sein du classement ci-dessus, payant certainement les mauvais résultats de l’équipe, mais aussi une mise en place tardive de la Fan Page et une communication verticale unilatérale, la page ne servant qu’à la redirection. Même constat chez Lille, l’actuel leader du championnat qui ne compte que 7 748 fans, soit autant que Valenciennes ou Montpellier.



Un club de Ligue 1 sur deux est absent de Twitter

Moins utilisé car peut être plus austère pour un grand nombre d’internautes, Twitter a tout de même conquis 2.4 millions de Français selon une étude de Semiocast en mars 2011, avec des chiffres de croissance toujours plus importants (160 000 nouveaux comptes créés en février 2011). La plateforme de microblogging est un outil particulièrement performant en terme de rapidité de circulation d’informations. Cependant, le désamour ou la méconnaissance qu’ont les Français à l’égard de cet outil se reflètent dans l’utilisation qu’en font les clubs de Ligue 1 :

 

 

Ainsi,  seuls 12 des 20 clubs de Ligue 1 disposent d’un compte twitter. Effarant lorsqu’on sait que certains grands clubs, tel que le FC Barcelone gère à la fois un compte en langue catalane et un autre en langue de Shakespeare. Pire, la communication verticale « one to many » semble être exacerbée par rapport à celle des Fan pages. Ainsi, l’Olympique de Marseille qui offrait du contenu supplémentaire sur Facebook se contente ici de redirections d’articles. Plus de 40 000 personnes sont tout de même abonnées au fil d’actualités de ce compte, inversement, il ne compte que 8 abonnements.

Le compte du Téfécé est d’ailleurs le seul à offrir un compte dans l’esprit de Twitter, partageant à la fois le contenu émis par le site officiel mais également en « retwittant » les actualités d’autres comptes. L’investissement du Community Manager déjà salué plus haut semble ici encore plus important car le compte du Téfécé est le second en nombre de « followers », loin devant celui de Lyon et de Bordeaux. A noter également que le flux du PSG « @psg_inside » créée le 6 mai 2009 ne compte que 761 abonnés et seulement 127 tweets…bien maigre pour l’un des clubs les plus populaires de France.

Certains médias comme France Football ont senti l’absence des clubs sur le réseau social à l’oiseau bleu et se sont permis la création de 20 comptes au nom des clubs de Ligue 1, affublés du préfixe « FF » (pour France Football) afin d’augmenter la visibilité de ses articles sur Twitter.

Plus intéressant, en délaissant la plateforme de microblogging au profit de Facebook, on assiste à une « récupération » du club par les supporters. Ainsi, il n’est pas rare de voir des comptes non officiels, gérés par des fans, être plus importants en taille et en flux d’information que les sites, c’est le cas pour le Racing Club de Lens, pour le Stade Rennais ou encore pour le LOSC. Une stratégie de communication assez hasardeuse pour ces entreprises qui se privent d’une certaine visibilité et qui semble rester au stade (ahah) de l’avant-marketing 2.0.


La communication des clubs de Ligue 1 sur les réseaux sociaux semble donc en être à ses balbutiements. Si ils ne font pas l’impasse de Facebook, la communication verticale semble encore privilégiée, même si des opérations marketing telles que de solliciter les consommateurs pour dessiner le futur maillot de l’OM tendent à se multiplier. L’investissement n’est certes pas neutre pour ces entreprises, mais il semble indispensable dans un contexte où la relation entre le club et les supporters à tendance à se tendre et où des efforts de concertation sont demandés afin d’éviter certains débordements.


 

Equipe

Fan page

facebook

officielle

Compte

twitter

officiel

On vous conseille

Arles

Cliquez ici

-

@ArlesAvignon

Auxerre

Cliquez ici

-

@Roycod

Bordeaux

Cliquez ici

Cliquez ici

@CLGirondins

Brest

Cliquez ici

-

-

Caen

Cliquez ici

-

-

Lens

Cliquez ici

Cliquez ici

@RCLens_Actu

Lille

Cliquez ici

-

@Losc59

Lorient

Cliquez ici

Cliquez ici

-

Lyon

Cliquez ici

Cliquez ici

@OL Gones

Marseille

Cliquez ici

Cliquez ici

@Olympioscope

Monaco

-

Cliquez ici

@Petitphilippe

Montpellier

Cliquez ici

Cliquez ici

-

Nancy

Cliquez ici

-

-

Nice

Cliquez ici

-

 @OGCNice

Paris SG

Cliquez ici

Cliquez ici

@Livetweetpsg

Rennes

Cliquez ici

Cliquez ici

@Stade Rennais Online

Saint-Etienne

Cliquez ici

Cliquez ici

-

Sochaux

Cliquez ici

Cliquez ici

-

Toulouse

Cliquez ici

Cliquez ici

-

Valenciennes

Cliquez ici

-

@Lavoixdessports

 

 
commentez cet article
Chargement
Le Stade rennais possède bien son twitter officiel (qui n'est en fait qu'un flux de facebook) http://twitter.com/#!/staderennaisfc
A+
Arthur Michel
19 Mars 2011
Merci Sylvain, c'est modifié :)
Je m'intéresse actuellement énormément à la place de la Ligue 1 sur twitter, et il faut bien dire que les clubs ne nous facilitent pas vraiment la chose. Peu ont compris, si ce n'est le TFC, voire Paris et l'ASSE mais il y a encore du progrès à faire. C'est...désolant. Quitte à mal l'alimenter, ou à l'abandonner autant ne jamais créer de compte twitter.
Autrement, Arthur, j'ai découvert que Valenciennes avait un compte officiel, vraisemblablement : @VAFCofficiel si je me souviens bien.
Si ça t'intéresse ;)
Merci pour l'article.
Tistou
28 Avril 2011
Pas sûr que les pages de Brest et Arles soient "officielles".

Ceci dit il pourrait être intéressant de prendre en compte les pages non officielles quand elles comptent plus de fans que les officielles? (AJA 23K, Caen 18K, Lille 18K, Arles 10K).