Accéder au menu

Moustache Football Club, réflexion et analyse sur l'actualité du football.

Campagne d'abonnement en Ligue 1 : morne plaine ?

Campagne d'abonnement en Ligue 1 : morne plaine ?

L'édition 2010-2011 de Ligue 1 qui s'est achevée il y a quelques semaines à peine fut la moins attractive en terme de spectateurs depuis 1998. Une baisse de fréquentation qui inquiète les grands pontes du football professionnel français et qui pousse les clubs à déborder d'ingéniosité pour attirer (et fidéliser) anciens et nouveaux spectateurs. Le Moustache Football Club fait donc l'analyse des campagnes d'abonnements des clubs de Ligue 1 pour l'année 2011-2012, entre tentative timide de coup marketing et frilosité.

L'édition 2010-2011 de Ligue 1 qui s'est achevée il y a quelques semaines à peine fut la moins attractive en terme de spectateurs depuis 1998. Une baisse de fréquentation qui inquiète les grands pontes du football professionnel français et qui pousse les clubs à déborder d'ingéniosité pour attirer (et fidéliser) anciens et nouveaux spectateurs. Le Moustache Football Club fait donc l'analyse des campagnes d'abonnements des clubs de Ligue 1 pour l'année 2011-2012, entre tentative timide de coup marketing et frilosité.



DES CAMPAGNES D'ABONNEMENTS PLUS SOBRES QU'UN MORMON

Une bonne moitié des clubs de ligue 1 communique à propos de leur campagne d'abonnement à travers un simple bandeau sur leur page d'accueil, qui se remarque à peine tant le graphisme est sobre. Un manque d'audace quelque peu dommageable qui pénalise forcément car il ne vise que les réabonnements et non les béotiens du ballon rond, qui auraient été certainement plus à même d'apprécier une campagne ciblée à leur égard. A noter que pour un abonnement souscrit à Marcel Picot de Nancy, deux places à Fort Adventure vous sont offertes, youhou.

 

Même si la réalisation n'est pas top, on notera toutefois l'effort de Sochaux qui a envoyé son équipe première en tribune pour attirer les supporters à leur tour. Une réalisation un peu bon marché (on distingue assez mal les joueurs) mais que peut-on attendre d'une équipe qui n'a réussi pour l'instant qu'à attirer Sébastien Roudet... ?

La palme de l'austérité revient certainement aux Girondins de Bordeaux qui ont réussi le combo composition graphique moche / police moche et humour au ras des pâquerettes, tout ça pour nous dire que l'on peut acheter son abonnement en ligne, ce que pas mal de clubs proposent déjà...Sur le terrain comme en coulisses, on semble vraiment manquer d'inspiration du côté de Chaban-Delmas.




LILLE, LYON, MARSEILLE : CLASSE ET CLASSIQUE

 

  


Les 3 premiers du classement de la dernière édition de Ligue 1 se sont offerts des visuels plutôt sympathiques, peut être un peu austères mais parfaitement en adéquation avec leurs statuts de grand club. L'Olympique de Marseille nous agrémente même sa campagne d'abonnement d'une vidéo, seul club français à utiliser ce média.



PSG CAMPAGNE D'ABONNEMENT OU CAMPAGNE POLITIQUE ?

 

      

 

Nouveaux riches, pas de crise l'année dernière comme ce fut le cas ces 5 dernières années, le PSG semble avoir enfin noyé son chat noir. Est-ce suffisant pour nous présenter une campagne de réabonnement qui se rapproche plus du message politique que du marketing ? Arborant en son centre le numéro de téléphone à 4 chiffres qui rappelle forcément le minitel et d'un « Rêvons plus grand » qui nous fait penser que 2012 est surtout une année d'élection présidentielle, on notera tout de même que c'est Leproux en personne qui vous vend du rêve...cela même alors que son poste est en suspens avec l'arrivée des Qatari.



BREST BAT LA CAMPAGNE

 

          


Alors que certains misent tout sur leur site internet pour développer leur activité et attirer de nouveaux supporters, Brest semble jouer dans une autre époque, le SB29 tour sillonnera la Bretagne grâce à un utilitaire dans lequel le quidam pourra acheter son abonnement et le merchandising qui va avec. Dans un premier temps, l'initiative prête à sourire mais finalement, le Stade Brestois n'est-il pas dans le vrai ? Les spectateurs abonnés d'une équipe viennent en général d'un périmètre assez limité (l'échelle du département, voir de la région semblent les plus pertinentes). En privilégiant l'échelle locale à la vision marketing globale, le Stade Brestois chouchoute son cœur de cible et  espère fidéliser d'autant mieux ses spectateurs.




VAFC MISE TOUT SUR SON NOUVEAU STADE

 

          

Seul stade nouvelle génération prêt pour la saison prochaine, Nungesser II est un argument de vente sur lequel s'appuie le Valenciennes FC pour attirer de nouveaux spectateurs. Dans la logique de l'Euro 2016, il sera intéressant dès l'année prochaine de voir si un stade flambant neuf peut être suffisant ou si les résultats et le spectacle restent les seuls critères qui déterminent l'attraction d'une équipe.




RENNES ET MONTPELLIER : LES CAMPAGNES DECALÉES

 

              


Deux campagnes d'abonnement ont particulièrement retenu notre attention, celle du Stade Rennais tout d'abord, où un supporter est représenté plusieurs fois passant par différents stades d'émotions en assistant à un match de football. Une idée qui se démarque du reste des équipes de Ligue 1 mais qui peut d'une certaine manière être sujet de moquerie, démonstration.

                  


Montpellier joue la carte sexy / décalée avec un Olivier Giroud et Andréa Baude (de l'équipe féminine du MHSC) qui nous pique nos jeux de mots sur le cuir. Certainement fait par un stagiaire, on notera sur cette affiche une faute grossière (l'utilisation de l'impératif nous semble plus pertinente). Dommage.



 

Edit : Merci à Sylvain de SRO pour m'avoir annoncé le départ de Badiane du Stade Rennais. Manjeck est donc ma nouvelle tête de turc.

 

En conclusion, la communication orchestrée par les clubs de Ligue 1 laisse perplexe. Fanfares et cotillons furent de sortie lors de l'annonce de l'attribution de l'Euro 2016, invoquant que de nouvelles infrastructures améneront de nouveaux spectateurs. Cependant, rien ne semble fait du côté du marketing pour des clubs qui brassent tout de même des millions d'euros chaque saison mais dont certains se contentent de visuels proche de ceux que l'on retrouve au sein de mairie de villes de 5 000 habitants. Alors que l'importance que prennent les droits TV dans les recettes des clubs sont enfin mises à jour, les clubs de Ligue 1 semblent avant tout se reposer sur leurs lauriers en terme de communication. Dommage, car ces entreprises bénéficient certainement d'un énorme potentiel en terme de marketing, qui reste pour l'instant sous exploité.



 

 
commentez cet article
Chargement
IDecreeToday
21 Juin 2011
Chaque année les campagnes de réabonnement du stade rennais sont plutôt pas mal. Je me rappelle d'une année (je sais plus trop quand, peut-être l'année dernière) où ils avais mis le rouge et noir a toute les sauce : un caniche, une voiturette....
Nannig
21 Juin 2011
Pour Brest on est clairement au niveau du département puisque Lorient et Rennes chassent dans la même région, même s'il y a beaucoup d'amateurs de foot/sport en Bretagne. Reste le 22 sans club de L1 mais comme l'EAG vient de remonter en L2, ça suffit sans doute à ce que les abonnements dans les autres départements soient anecdotiques.
Cedric
22 Juin 2011
Sochaux a désormais Corchia en plus de Roudet, sinon, coté sexy, t'aurais pu privilégier Baude à Giroud
Arthur Michel
22 Juin 2011
Chacun ses goûts ! \o/