Accéder au menu

Moustache Football Club, réflexion et analyse sur l'actualité du football.

Aimerons-nous un jour les commentateurs de foot ?

Aimerons-nous un jour les commentateurs de foot ?

En recomposant le duo Thierry Roland – Jean Michel Larqué, M6 - la chaîne qui se targuait d'être la seule à ne pas faire dans le ballon avant de souffler dans celui de Bordeaux - s'est payé la semaine dernière un mini coup médiatique à la naphtaline. Une malédiction comparable à celle de l'ouverture du tombeau de Toutankhamon pour certains qui renforcent le désamour ressenti par les passionnés de foot français à l'égard de leurs commentateurs. Mais, d'ailleurs, pourquoi nous sont-ils si désagréables ? Le Moustache Football Club vous offre des éléments de réponse afin de vous réconcilier avec Alexandre Delpérier.

En recomposant le duo Thierry Roland – Jean Michel Larqué, M6 - la chaîne qui se targuait d'être la seule à ne pas faire dans le ballon avant de souffler dans celui de Bordeaux - s'est payé la semaine dernière un mini coup médiatique à la naphtaline. Une malédiction comparable à celle de l'ouverture du tombeau de Toutankhamon pour certains qui renforcent le désamour ressenti par les passionnés de foot français à l'égard de leurs commentateurs. Mais, d'ailleurs, pourquoi nous sont-ils si désagréables ? Le Moustache Football Club vous offre des éléments de réponse afin de vous réconcilier avec Alexandre Delpérier.

 



ROLAND – LARQUE : LE SYNDROME DE LA ROBE DE MARIEE

 

Hormis de pouvoir de nouveau jouer au bingo-larqué du camarade www.coupfranc.fr , ce retour n'apporte rien de qualitatif et ne devrait constituer qu'un fait isolé. Certes les deux compères ont de la bouteille mais le Roland irrite autant par son racisme latent que Jean-Michel Larqué pour ses fixations désobligeantes sur un joueur au cours d'un match. L'intérêt de cette reformation, elle se trouve du côté médiatique. En recomposant le duo le temps d'une seul match, M6 fait le pari du buzz-revival car ils n'avaient pas commenté conjointement depuis 2005 et ont, malgré les critiques qu'on peut leurs formuler, écrit une page du journalisme sportif. On les ressort donc comme sa robe de mariée, emballée sous plastique dans la penderie, on la regarde avec nostalgie, la tentation de l'essayer est grande mais une fois enfilée jusqu'aux hanches, on se rend compte qu'on n'est plus taillé pour le costume.

 

Oui Jean-Mimi, tu es cette femme boudinée qui pleure devant le miroir de la salle de bain parce que 3 accouchements ont eu raison de ta silhouette. Et rassure-toi, on ne comprend pas non plus comment ton idiot de compagnon de toujours a pu partir pour une chaîne plus jeune que toi.

 

  



NOUS SOMMES TOUS DES XAVIER GRAVELAINE

 

Critiquer les commentateurs de football est une chose aisée. Il faut néanmoins s'interroger sur la nature si particulière de ce métier. Par définition, le commentateur est celui qui commente un match, c'est à dire qu'il retranscrit à l'oral ce qu'il constate visuellement sur un terrain. L'activité demande donc un bon esprit de synthèse, un sens aigu de la réactivité et surtout, une bonne maîtrise de la communication orale (élocution mais également maîtrise de la langue française). A cela, il faut ajouter une bonne connaissance du sujet, c'est à dire des connaissances tactiques du football mais également un historique des forces en présence, demandant donc une préparation du match au préalable. Enfin, la télévision ayant peur du vide, le commentateur doit également se transformer en animateur. Il serait inconcevable qu'une seule minute de la retransmission d'un match ne fasse pas l'objet d'un commentaire, la voix étant là pour accompagner l'image et pour « mâcher le boulot » du téléspectateur qui ne prendra jamais la peine de se demander qui est le n°3 de l'équipe bleue.

Alors, si facile que cela de posséder l'ensemble de ces qualités durant 90 minutes non-stop ? Évidemment non, et parmi les plus fidèles détracteurs de ces tribuns des tribunes, peu peuvent se targuer de posséder l'ensemble de ces qualités.

Comme toujours, c'est sur internet que l'on retrouve la contestation à cet establishment médiatique. Fora dédiés, réseaux sociaux ou blogs...leur fonctionnement n'est étonnamment pas si éloigné de celui d'un commentateur de foot : proposer un flot continuel d'informations car la toile également fait son beurre sur la quantité de données fournies, au détriment parfois de la qualité.

Pour leur défense, on pourrait aussi ajouter qu'étant sous les feux des projecteurs, ils catalysent une partie des critiques formulées par les fans exigeants. La nécessité de vulgariser le football, chacun des spectateurs n'étant pas un Angel Marcos en puissance peut être un argument jouant en leurs faveurs.



LES CLOWNS DU MICRO D'ARGENT

Cependant, le commentateur de foot n'est pas exempt de tout reproche. Favoritisme de Dugarry, néologismes de Margotton, langue française approximative de Gravelaine sont autant de défauts cristallisant les plaintes des téléspectateurs. Le Moustache Football Club fait avec vous l'inventaire de la bêtise des tribunes.



Lorsqu'on s'appelle Delpérier, on pense que le mec d'en face est quelqu'un qui a de la bouteille. Et bien non, le Ken des tribunes vient des jeux télévisés plutôt que d'une énième école de journalisme : émission pour enfants, vidéo gag, Mission 1 million, il ne devient commentateur qu'à partir de 2005 sur M6. Le couteau suisse de la chaîne récemment rachetée par Canal Plus s'occupera également des émissions de catch et du poker. Si Delpérier était chanteur, il serait un Michel Sardou ou un Lara Fabian, car il y'a toujours un moment du match où le zouave se met à hurler, tuant inlassablement les monteurs son du car-régie de Direct 8. Ici, on ne souhaite qu'une chose, qu'il créée un jour son compte twitter pour qu'il puisse prendre conscience de sa notoriété sur ce réseau social.

 

      

A France Télévisions, on n'a pas de football, mais on a des idées, celles de faire rire les téléspectateurs en embauchant deux zouaves en la personne de Xavier Gravelaine et Emmanuel Petit. Le premier, tel un enfant turbulent a enfin arrêté de bouger (au grand désarroi de France TV...). Enfant hyperactif, il a épuisé ses nounous depuis 2005, Gautreau, Adam et Balbir se sont succédés à ses côtés et y ont laissé leurs nerfs. Le second, chat noir du groupe de lobbying France 98 est certainement barré du côté de TF1 et Canal par la présence de la frange bordelaise qui ne l'apprécie guère.
 

        

 

Mine de rien, le duo de la chaîne cryptée est ce qui se fait de mieux actuellement. Margotton est propre sur lui, Dugarry, dans son rôle de consultant est parfois exaspérant mais sait faire preuve de retenue et d'intelligence. De toute façon, lorsqu'on est entouré de Paganelli et Menes, on a tout de suite l'air beaucoup plus sympathique.

 

 

                  

 

Il y'a encore 10 ans, TF1 rivalisait avec Canal en matière de football. En 2011, Internet et le CFC ont remplacé Téléfoot et la chaîne de Bouygues qui a perdu son exclusivité sur l'équipe de France fait comme les vulgaires chaînes de la TNT : elle ramasse les miettes (les grosses, celles de la Ligue des Champions). Pour stopper l'hémorragie, il y'a donc du lourd au micro : Un ancien champion du monde plutôt beau gosse et pas trop bête, un entraîneur en activité qui sait peser ses mots et...Christian Jean-Pierre. Ma mère m'a toujours dit de me méfier des gens qui ont trois prénoms et elle a raison, l'homme au micro de plomb 2010 (Cliquez ici) est fait d'un alliage composé à 1/3 du regard vide et de la bêtise de Xavier Gravelaine, à 1/3 de Margotton pour nous survendre le match et 1/3 de Thierry Roland pour son ton franchouillard. Assez proche morphologiquement de Denis Brogniard, nous sommes maintenant convaincus que c'est le jumeau maléfique qui aurait dû être envoyé sur une île déserte.


 

 
commentez cet article
Chargement
Y'a une erreur dans le lien du micro de plomb.

Sinon c'est un tres bieng comme article
Arthur Michel
14 Septembre 2011
Corrigé, merci de la remarque :)
J'adore !

Très bel article.

En tant que fan de vélo, il faut savoir que c'est encore pire quand je suis ça sur France Télé qu'ils ne le sont déjà pour le foot. Enfin surtout Adam. Enfin seulement Adam. (oui, tout est valable pour le critiquer, même un blog de foot).
Je trouve que le côté partisan de Dugarry est quand même souvent énervant et nuit à la qualité de son apport.

Sinon, moi j'aimais bien Jean-Luc Arribart il y a quelques années. Comme c'était sur des petites chaînes, il jouait sans pression, n'en rajoutait pas et était agréable à écouter.

Surtout, ce qu'il faudrait, c'est un commentateur compétent mais hostile, qui ose quand un joueur fait de la merde, une sorte de Jacques Siclier du foot, si vous voyez la référence.
Pour moi le mieux etait quand même Thierry Gilardi de l'epoque Canal... Sinon Margotton et Dugarry vraiment bien, sauf quand Duga est pour une équipe (Bordeaux, Lille..) ca se voit trop et c'est énérvant !
Plutôt d'accord avec cet excellent article.

Par contre moi j'ai de plus en plus de mal avec Christophe "j'ai envie d'dire" Dugarry. Depuis que j'ai remarqué ce tic de langage j'en peux plus !
j'ai remarqué que si on prend un peu de tous les commentateurs, en secouant le tout on obtient le commentateur parfait le Denis Balbir. Au faitque devient-il et surtout qu'a-t-il fait de l'argent du procès?
Le top du top des consultants c'est Denoueix. Il passe son temps à expliquer les phases de jeu d'un point de vue tactique là où les autres se contentent de relater ce qu'on voit déjà.
.
En plus, il est toujours positif dans son discours, il s'attarde sur les gestes réussis et ne relève quasiment jamais les erreurs individuelles au contraire d'un Dugarry ou de jean michel "sacdefiel" larqué.

J'espère qu'on le reverra bientôt, car il y a pas mieux pour commenter les matchs du Barça.
D'accord pour dire que le job est difficile, cela dit il m'arrive (rarement) d'apprécier certains commentateurs. je pense bien sur à Denoueix, vraiment excellent comme consultant, pour peu qu'il soit associé à un commentateur pas trop mauvais ça passe nickel.

Sinon en sortant du foot le duo Cozette-Monclar pour le basket est à mon avis ce qui se fait de mieux (tous sports confondus): ce qu'il faut de déconnade et de jeux de mots douteux, avec une analyse technique et tactique à la fois compréhensible et de bon niveau par Monclar. Ils apportent vraiment une "plus value" au match, ce qui est assez rare. Et si vous pensez que c'est facile de commenter le basket, vous n'avez jamais regardé un match commenté par Dacoury...
Arthur Michel
22 Septembre 2011
Et bien tu n'es pas le seul à penser ça. Mon frère se faisait également la réflexion lors de la finale.

J'aimerai bien entendre Maryse Ewanjé-Epée commenter un jour, elle surnage dans la polémique ambiante de RMC.
Rafael-Wunderbar
23 Septembre 2011
La liste des commentateurs anals est encore longue, Desailly dont on sait pas s'il est con ou stupide, Santini d'une lenteuuuuuuuur, Denis Balbir évidemment qui a fait le brillant choix d'Orange Sport pour que personne l'entende.
Y en a quand même un qui sait de quoi il parle (Denoueix déja cité au dessus), c'est Aimé Jacquet, et en plus, c'est toujours une bonne tranche de rigolade quand il s'emballe façon 'Faut muscler ton jeu Robert'.
Je me retrouve a chaque match en train de dire tout haut ce que les commentateurs diront quelques secondes plus tard, et au vu de leurs lacunes syntaxiques, de prononciation (des noms de joueurs en particuliers) affligeantes, je pense que pas mal de gens seraient capable de faire mieux.
loussifair
25 Juin 2014

Concerne commentateurs coupe monde
Nous sommes fatigués de vos blablabla incessants, inutiles, et autres sempiternels remplissages sans intérêt.
Nous vous demandons davantage de sobriété, moins de parti pris pour des commentaires plus judicieux, plus pertinents, plus appropriés, en phase avec les actions et situations de jeu.
Vous êtes des commentateurs objectifs ou des supporters??
Pourriez-vous cessez de nous abreuver de vos histoires para-footballistiques et de votre pseudo science, sans rapport avec les matchs.
Offrez nous davantage d'ambiance de stade et de silences. (Certains d?entre vous ayant une timbre de voix pas vraiment travaillé, ne sont d?ailleurs ni plaisants ni agréables à entendre et à écouter) (par exemple commentateurs Canal + Afrique /match Côte Ivoire VS Grèce). Erreur de casting ?
On en arrive à couper le son. ?C?est quand même pas le but du jeu.
?A moins que Canal ne vous paie au mot. Dans ce cas, l?excitation du moment aidant, on pourrait comprendre les raisons d?une telle logorrhée que rien n?arrête.. sauf le coup de sifflet final.