Accéder au menu

Moustache Football Club, réflexion et analyse sur l'actualité du football.

Foot et BD : le mariage (presque) impossible

Foot et BD : le mariage (presque) impossible

Passionné de foot? Passionné de BD? Voilà ce qui doit impérativement figurer dans votre bibliothèque, et ce qui ne doit surtout pas s'y trouver.

En parcourant les travées du Salon du Livre la semaine dernière, je me suis demandé pourquoi le foot n'avait que trop rarement eu droit à une adaptation potable en bande dessinée.

Première impression : une bonne BD de foot, ça n'existe pas

D'une façon générale, les BD de sport ou se revendiquant comme telles sont à éviter à tout prix. Les Rugbymen ou le Tour de France en BD présentent un intérêt très relatif et un dessin qui l'est tout autant. Le genre de cadeau que vous fera votre tante que vous ne voyez qu'une fois par an et qui demandera au vendeur : "je crois qu'il aime bien le sport. Vous auriez une BD à ce sujet?" Plus récemment, la BD Louca a essayé de renouer avec le style "Olive et Tom", en suivant la naissance d'un jeune joueur, coaché par un mentor, et qui-a-des-tas-de-problèmes-en-dehors-du-collège-surtout-les-filles-rolàlà-c'est-trop-injuste. Avec un succès très relatif. Et pas un grand ancien pour rattrapper l'autre : la plus vieille BD consacré à un jeune footballeur en herbe, Eric Castel, est tombée dans un anonymat mérité, tant le style et l'intrigue ont terriblement vieilli.

 

Les grands de la BD ont oublié le foot

Quand on vous demande quelle est la meilleure BD sur le cyclisme? Allez donc chercher du côté de La Mauvaise tête, un Spirou de Franquin des années 50, l'âge d'or du cyclisme et de la BD qui coïncident, où Fantasio effectue une étape de montagne épique. La meilleure BD sur la course automobile? Dans les 50 et quelques tomes de Michel Vaillant, il y a de vrais morceaux de bravoure, et pour ne rien gâter, un Français champion du monde, ça arrive beaucoup plus souvent en BD qu'en vrai. La meilleure BD de rugby? Oubliez Les Rugbymen et allez donc voir Astérix chez les Bretons... Quand un monstre sacré de la BD s'intéresse à un sport, ça a tout de suite une autre gueule que qu'un obscur anonyme sur une série spécialisée. Franquin, toujours lui, a sans doute réalisé les deux meilleures BD liées au foot : le match épique de la rédaction de Spirou contre l'Olympique Sporting Club du Gazomètre (qui s'est achevé sur le score "barcelonais" de 15 à 1), et le match de foot à l'ambiance so années 50 dans Les Voleurs du Marsupilami.

 


Un effet de mode, merci France 98

Il existe trois types de BD sur le foot
- les travaux de commande. La FFF a réalisé une BD pour le Mondial 2010 (avec Benzema en couverture...), le club d'Anderlecht a célébré son anniversaire en bulles (on le club phare du pays de la BD ou on ne l'est pas). Ces bandes dessinées, souvent oubliables et réalisées dans un style assez rigides sont vites lues et vite oubliées. A noter la BD officielle du LOSC, dont les titres des deux premiers épisodes valent leur pesant de cacahuètes : Rapt au LOSC et Péril sur le Grand Stade. On aurait adoré une version lyonnaise genre Touche pas à mon OL-Land mettant en scène Gérard Collomb et Jean-Michel Aulas dans leurs déboires à bâtir le fameux stade des Lumières, rejeté par les riverains, les associations, les élus locaux etc...
 
  

- les BD pour les djeun's, souvent adaptées d'un dessin animé. Foot2ue, déjà 17 tomes en six ans. Les FootManiacs, créés comme par hasard en 1998.

- les BD qui ne sont ni l'un ni l'autre, mais pas mieux. La BD à la gloire de Louis Nicollin, fait un carton dans le Sud, d'après La Provence. Beaucoup d'amateurs de foot éprouvent une certaine tendresse pour "Loulou", mais de là à l'avoir en peinture chez soi... Signalons aussi le  Business Football Club, qui essaie de dénoncer les travers de l'argent dans le ballon rond, assez maladroitement.
 


Et on vous passe les travaux d'amateurs (allez voir ici...).


Une autre BD sur le foot est possible

On peut sortir du lot 3 séries qui méritent l'attention

- La vedette, de Malo Louarn. Cette BD raconte les déboires d'un club, l'Olympic FC, en proie à des problèmes financiers, qui investit ses derniers fonds de tiroir sur une vedette d'Europe de l'Est (l'histoire date des années 80). Accueilli en grande pompe à la gare, Popov est célébré comme le meilleur avant-centre d'Europe. Hélas, il y a erreur sur la personne, et les dirigeants de l'Olympic FC ont bombardé sauveur du club un honnête maçon yougotchèque.

 
        
 
Sans déflorer la suite, cette BD vaut surtout le détour pour la lutte d'influence que se livrent en coulisses le président du club, gros industriel local, confronté à une grève dans son entreprise, le député communiste, la mairie de gauche et l'opposition qui peut reprendre la mairie si le club de foot s'écroule. En lisant cette BD, j'ai inévitablement pensé.. à mon cher RC Lens, dont l'avenir se joue autant sur le terrain financier que politique (la guéguerre Guy Delcourt-Jean-Pierre Kucheida-David Douillet).

- Hors Jeu de Bilal et Cauvin. Pas une BD à proprement parler, cette série de nouvelles illustrées met en scène l'extinction du football à cause de nouvelles règles. Les arbitres sont enterrés le long des buts, avec une coupole en plexyglas leur laissant la possibilité de voir les actions, les joueurs qui commettent des fautes reçoivent des décharges électriques dans le corps. Certains champions ont recours à des jambes bioniques pour frapper plus fort et courir plus vite. Les paris sportifs sont réservés aux magnats de la finance qui corrompent les deux équipes : c'est celle qui sera la plus corrompue qui laissera filer le match... Autant de dérives futuristes, mais qui font quelque part écho à l'actualité du ballon rond. Dans Hors Jeu, le football meurt du désintérêt du public pour un sport qui n'a plus de sport que de nom. Une leçon à méditer.
 
            


- Football Football de Bouzard. Les compilations de sa chronique dans le magazine So Foot offrent un festival d'humour absurde autour du foot. Chaque chronique commence par une lettre de David Aiguillon, résidant à Fenioux, qui existe vraiment, mais qui a déménagé pour ne pas être harcelé. Bouzard, de son propre aveu, aime jouer au foot mais pas ce que le foot pro est devenu. Du coup, les Domenech, Thiriez, Platini et Laurent Blanc en prennent pour leur grade, sans méchanceté, mais en mettant le doigt là où ça fait mal.
 

Moralité : n'est pas Olive et Tom qui veut, et les meilleures BD sur le foot sont celles qui le traitent d'un angle périphérique, sans relater les péripéties minute par minute, mais en dénonçant les travers ou les excès.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
commentez cet article
Chargement
Article très intéressant sur le foot et la BD. Je plussoie et surlike totalement la BD de Franquin et le match de foot selon Gaston Lagaffe (moment le plus drôle de cette BD culte), sans compter les différentes planches éparses que l'auteur à fait sur le foot dans les albums de Gaston (je m'en rappelle d'une où le match s'est arrêté faute au brouillard causé par Gaston cuisinant des morues aux fraises au pied de son poteau...)
Long comme un jour sans Papin
30 Mars 2012
Mon cher Cyrano, il me semble que dans l'épisode que vous évoquez, c'est un cabillaud à l'ananas que Gaston réchauffe (il se les gèle dans ses buts).

Mais il est possible que ma mémoire me fasse défaut !
Ouf, j'ai attendu, attendu, et Bouzard est enfin venu ! (non parce que sinon, je râlais, mais là, je peux pas, du coup).
Arleston (le scénariste de Lanfeust) a aussi commis une BD sur le foot en 98, dans sa série Léo Loden, avec Serge Carrère (Léo Loden et Jules sauvent la coupe du monde). Par contre, je sais pas s'il l'assume, vu que je ne la trouve pas dans la liste des Léo Loden sur son site.

Et ça me fait penser que ma maman m'a offert à Noël un manga algérien (si, si. Dédicacé en plus) sur le foot, que j'ai toujours pas lu.
Super article, on en redemande. En 1999, les Girondins de Bordeaux ont eu droit à leur moment de gloire BD avec "Champions" de Phil Castaza, retraçant la saison des Girondins à partir du point de vue de deux supporters abonnés. A mon goût (de supporter pratiquant !) une bonne réussite !!
Super article, on en redemande. En 1999, les Girondins de Bordeaux ont eu droit à leur moment de gloire BD avec "Champions" de Phil Castaza, retraçant la saison des Girondins à partir du point de vue de deux supporters abonnés. A mon goût (de supporter pratiquant !) une bonne réussite !!
julien
30 Mars 2012
Ce qu'il y avait de rigolo avec la BD Leo Loden, c'est que, sortie avant la CDM, elle mettait en scène une imaginaire finale... France-Brésil, gagnée par la France ! Leo Loden intervenait en plein match pour capturer le méchant de l'histoire.

Du coup, la réalité ayant rattrapé la fiction peu après, l'album fut redessiné et réédité pour que le déroulement de cette finale racontée colle à celui du vrai France-Brésil !

Sinon le blog de Sebastien Naeco s'est déjà posé la question:
http://lecomptoirdelabd.blog.lemonde.fr/2009/08/10/pourquoi-ny-a-t-il-pas-plus-de-bd-sur-le-foot/

Et j'en profite pour coller mon commentaire de l'époque:

"En 1986 il y eut un magazine très éphémère appelé CRAMPONS:
http://www.danslagueuleduloup.com/GENPAGES/DSE_CCRP.HTM

Je possède une reliure des 4 premiers numéros. Ce magazine était notamment composé de deux bandes dessinées: la première, au style réaliste (celui de la couverture), dessinée par Felix Molinari, relate les aventures d?une équipe de foot fictive, le FC Chanzy (une équipe très populaire puisqu?elle joue ses matchs de D5 devant 20 000 spectateurs);
la deuxième, plus « gros pifs », humoristique et cartoonesque, « Boum-Boum et Filobu », raconte les exploits de deux copains footballeurs amateurs, un colosse et un artiste.

On y trouve aussi une série d?illustrations commentées sur l?histoire du football, des jeux-concours et quelques news du foot (comme la signature de Jules Bocandé au PSG, ce qui ne nous rajeunit pas)."
jacques
30 Mars 2012
et Eric Castel qui jouait au Barça?
un exemple
Oh là ! Eric Castel s'était de la pure bombe ouais ! Je me souviens de "l'homme de la tribune F", avec un improbable France-Barça au Parc (y'avait même eu 1-1 pour tout vous dire)
phileas
30 Mars 2012
On peut aussi parler de "fais peter les basses, Bruno" de Baru qui tourne autour du foot.
Bravo pour cet article
Jacques
30 Mars 2012
Bizarrement dans Droit au but, Castel ne jouait pas contre l'OM, mais contre le FC Nantes.
Si on parle de "Olive et Tom", ou plutôt "Captain Tsubasa", autant faire la comparaison avec les titres du support dont il fait partie à savoir les mangas. Non pas que je veuille séparer à tout prix BD et manga mais tous 2 ont leur propre code leur donnant des intérêts bien distincts.
Et, tant qu'on y est, si le support manga intéresse qui que ce soit ici, je conseille fortement le titre "Giant Killing" malheureusement pas publié dans notre cher pays (et il ne le sera probablement jamais) traitant de foot du point de vue de l'entraîneur et de manière relativement réaliste... Très loin de l'univers de notre petit Olivier x)
jerome
31 Mars 2012
Eric Castel a ensuite été transféré au PSG avant de finir sa carrière au LOSC.
Si je peux me permettre, vous êtes passés à côté du très bon "Marc Lapraline: Embrouille au fond des filets" sorti en 1997 et qui s'amuse du foot amateur.
@Kaiser Sauzée Je ne connaissais pas "Marc Lapraline", mais je vais de ce pas corriger ce manque! Merci beaucoup (même l'exhaustivité en ce domaine est difficile vu le nombre de BD publiées par an).
Les guas, si vous voulez faire un article sur le foot et les BD et vous commencer pas cité Olive et Tom, MERDE !
Je sais que vous essayé d'attirer le plus de lecteurs lambda mais la je peut pas laisser passer ca ...
Olive et Tom déja c'est un nom donné par 3 plouks d'AB production qui on du regardé 3 épisodes de la série et donnée ce nom pour que sa sonne plus "francais" !
Olive et Tom est un MANGA et non une BD, d'un nom original "CAPITAIN TSUBASA" le capitaine aillé en traduction.
Et dans se registre la donc le manga on en trouve de bon niveau :
Hungry Heat, Whistle, giant kill, Heaven Eleven, ...
Donc ne mélanger pas les deux please
Sinon niveau BD assez ancienne et anglaise du nom de roy of the rovers était pas mal mais a traduire.
Arnaud
02 Avril 2012
Il ne me semble pas avoir vu Ceux qui t'aiment, d'Etienne Davodeau

La star nationale, Titou, se fait kidnapper par des supporters un peu tordus. Ca n'est pas du tout une comédie, c'est très sérieux, et très émouvant, comme tout Davodeau...

http://livre.fnac.com/a1333523/Un-monde-si-tranquille-T3-Ceux-qui-t-aiment-Etienne-Davodeau
C'est plus du dessin d'humour que de la BD, mais le grand Mordillo a un album magnifique consacré au football. Vous pouvez pas le louper, ça s'appelle "Mordillo football".
markonovic
16 Avril 2012
Dans le sujet, je conseille à tous les hommes en noir le Tome 1 de "Moi l'arbitre" "Siffler n'est pas jouer" (surtout pas le tome 2, quand on l'a lu, on comprend qu'il n'y ait pas eu de tome 3)
Dans la série des old school, j'ai le souvenir ému du salon de coiffure, où trainaient des bd de poches (genre Zembla...) qui comportait une série appelée Billy's Boots de John Gillat :)
Plus récent, il y a aussi "Droit au But"

http://www.amazon.fr/s/ref=nb_sb_noss?__mk_fr_FR=%C5M%C5Z%D5%D1&url=search-alias%3Dstripbooks&field-keywords=Droit+au+but+garr%E9ra&x=0&y=0

Dans la catégorie des amateurs pourris je fais ça sur HorsJeu.net http://horsjeu.net/category/partenaires-particuliers/padls/

Moi celui que j'aimais bien c'était plinpopossum sur les Cahiers du Foot.

Et je plussois pour "La Vedette" un des rares trucs qui sauvent les années 80